Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

la calligraphie arabe contemporaine par abd elMalik Nounouhi, espace galerie exposition cours et stages d'initiation à la calligraphie arabe.

16 Feb

De la calligraphie arabe et du geste

Publié par kalimalik

Calligraphier c'est contempler l'intérieur et en illustrer les états d'âme.

Calligraphier, c'est d'abord un retour à soi, un retour vers soi,

un plongeon intérieur ou rien n'a d'importance,

ni le temps ni l'espace,

ni ici, né ailleurs

ni d'abord, naitre après

ni comment, naitra pourtant

ni êtres

naissent les lettres

  nounouhi calligraphie arabe 1

                 seul compte la perception.


 

Avant de laisser aller son geste,

on doit d'abord faire le vide

et en scruter les moindre recoins.

Ce vide qui va trouver sa source dans un souffle lent,

qui va trouver sa voie dans une respiration patiente,

et dès lors, la voix de la lettre pourra se faire entendre.

 

nounouhi calligraphie arabe 2

Calligraphier ou tracer ses lettres

c'est contempler son intérieur sans concession

et en illustrer les états d'âme

offerts en résonnance

tel le son d'une cithare

porté par l'écho

jusqu'au regard d'un contemplateur attentif.

 

 

nounouhi.jpg

 

 

Chaque mot à calligraphier présente toujours un univers préétablie par sa signification, linguistique, sémantique, historique ou grammaticale.

 

 

 

Ce qui est passionnant dans la lettre, pour celui qui la calligraphie, c'est la forme invisible et ressentie qui se trouve dans le tracé de sa forme.

 

nounouhi-calligraphie-arabe-3-copie-1.jpg

Le calligraphe porte d'abord ses mots, il les porte au fond, passant outre toute symbolique initiale,

il ne laisse place qu'à une perception personnelle,

appréhendue sur le moment,

non définie et non calculée à l'avance.

 

Comme si finalement, il fallait mettre en retrait la réflexion, l'esprit et ne laisser agir ainsi que les visions lointaines,

un langage de coeur à coeur

tissé par les liens de l'encre.

 

Alors,

une fois que cette lenteur opère dans des profondeurs intérieures on ressent comme une nécessité de respiration, le besoin de marquer son souffle d'un geste, d'un trait.

On n'écrit plus, on se contente de respirer ses mots, de souffler ses lettres à travers le « calame » comme un souffleur de flûte qui transforme sa respiration en une mélodie à variations diverses.

Commenter cet article

À propos

la calligraphie arabe contemporaine par abd elMalik Nounouhi, espace galerie exposition cours et stages d'initiation à la calligraphie arabe.